Infographie #1 – Appréciation du confort du 3-4-3 en Boeing 777

Infographies

 

FLIGHT-REPORT présente son enquête sur le confort du Boeing 777 en classe Economique

20 août 2015 : Flight-Report.com présente aujourd’hui et pour la première fois une enquête détaillée sur le confort des passagers voyageant en classe Economique sur des appareils de type Boeing 777.

Présentée sous la forme d’une infographie, l’enquête de Flight-Report a étudié le confort ressenti par la configuration choisie par les compagnies aériennes opérant des Boeing 777, l’avion long-courrier le plus populaire au monde.

1

Premier enseignement, sur les 1157 Boeing 777 passagers (toutes séries confondues) en service courant 2015

54% d’entre eux ont une configuration avec 9 sièges de front : 3 sièges à gauche (couloir) 3 sièges au centre (couloir) et 3 sièges à droite ; appelé ainsi 3-3-3.
5% d’entre eux proposent également une cabine à 9 sièges de front mais avec une configuration en 2-5-2, peu populaire parmi les compagnies, cette configuration n’a été retenue que par American Airlines (777-200), United Airlines (certains 777-200) et Malaysia Airlines.
41% d’entre eux ont dorénavant adoptés la configuration densifiée 3-4-3.

Sur Flight-Report ainsi que sur de nombreux sites et forums spécialisés, les voyageurs fréquents autant que les occasionnels déplorent la configuration 3-4-3 entrainant des allées et des sièges plus étroits (en moyenne de 18,5″ à 17,5″).
Pour les compagnies aériennes c’est à l’inverse un choix judicieux qui leur permet de rajouter une vingtaine de sièges environ et donc d’améliorer la recette de leurs vols.

Côté passagers. Flight-Report compte à ce jour 1328 récits de vols effectués en 777. Tous les internautes qui postent ces récits évaluent avec une note de 1 à 10 le confort de la cabine, et des sièges en particulier. Cette grande base de données nous permet d’extraire des notes d’appréciation très précises.

Nous avons isolé pour cette enquête les récits concernant la classe Economique des 777 et publiés pendant la période d’août 2014 à juillet 2015.

Toutes compagnies confondues, les scores sont sans appel :
• Les cabines configurées en 3-3-3 obtiennent une note moyenne de 8/10.
• Celles configurées en 3-4-3 obtiennent 7,1/10 en moyenne, soit 1 point de moins.

2

Compagnie par compagnie :
Le classement ci-dessous reprend les notes des 9 meilleures compagnies aériennes dont le confort de la classe Economique sur Boeing 777 a été évalué. Les premières places sont occupées par des compagnies dont la configuration est 3-3-3.

3

Emirates arrive en 9ème position et prend la tête des compagnies équipées en 3-4-3. Son bon score de 8,1/10 surprend car il est supérieur à la moyenne de 8/10 attribuée au 3-3-3.
Ceci s’explique en partie grâce au pitch* de 34″ proposé à bord de ses avions, et qui compense l’étroitesse du fauteuil.
* Distance en longueur entre 2 sièges, aussi appelé « pas ».

4

Air France prend la 21ème place du classement général, avec une moyenne de 6,5/10 en confort du siège. La compagnie française a été l’une des premières à lancer le 3-4-3 sur des lignes long-courrier sur son réseau Caraibes-Ocean Indien. Les nouvelles cabines « BEST », bien que conservant cette configuration, devraient améliorer le confort des passagers.

5

A l’exception de la compagnie angolaise TAAG qui est passé du 3-4-3 au 3-3-3, la tendance est à la densification de la cabine Economique avec un siège de plus par rangée.

Région par région:

En Europe :

Air France, Alitalia, KLM et bientôt Swiss sont en 3-4-3 ;
British Airways et Turkish Airlines sont restés en 3-3-3.

En Amérique :

Delta propose uniquement du 3-3-3 ;
United est actuellement en 3-3-3 ou 2-5-2, mais a déjà annoncé qu’ils passeront au 3-4-3 avec l’arrivée prochaine des 777-300ER ;
American Airlines est configuré en 3-4-3 sur 777-300ER, et est en cours de retrofit de ses 777-200ER pour passer du 2-5-2 au 3-4-3 ;
Air Canada passe du 3-3-3 au 3-4-3 ;
TAM : tous les 777 sont en 3-4-3.

En Asie et au Moyen-Orient :

C’est là que sont regroupées les meilleures compagnies du monde et le 3-3-3 y est la norme chez les compagnies Japonaise (lignes internationales) ainsi que les majors comme Cathay Pacific, Singapore Airlines ou Thai.
Etrangement au Moyen-Orient le constat est moins flatteur puisque Emirates, Etihad et Saudia ont déjà adoptés le 3-4-3. Qatar Airways est de son côté en train de l’adopter puisque le dernier avion livré à la compagnie qatarie est lui aussi en 3-4-3.

Attention si la densification d’une cabine et la largeur du siège sont des critères importants dans l’appréciation du confort des passagers, les compagnies jouent aussi sur le moelleux de l’assise ou encore les rangements pour améliorer la satisfaction générale sans pour autant rogner sur la recette des vols.

Infographie #1 – Appréciation du confort du 3-4-3 en Boeing 777

Méthodologie de l’enquete: Moyenne des notes « confort » attribuées par les internautes Flight-Report sur leurs récits pour des voyages en classe Economique, en Boeing 777 (toutes séries confondues) et effectués ses 12 derniers mois (aout 2014 – juillet 2015). Un minium de 5 récits éligibles par compagnie pour apparaitre dans le classement par compagnie.

Article rédigé par Flavien Tete Le 20 août 2015

Flavien est le co-fondateur de Flight-Report.com, avec plus de 60 vols par an sur tous les continents et dans toutes les classes de voyage, Flavien est un passionné de longue date de l’aérien et plus particulièrement de l’expérience passager.

Flight-Report Twitter Youtube

Prochaine rencontre

Dîner-rencontre pour les membres Flight-Report

24NOV
Paris, FR
34 Places
Complet
S'inscrire

Sur les réseaux sociaux

Flight-Report sur Twitter

14 comments on “Infographie #1 – Appréciation du confort du 3-4-3 en Boeing 777

  1. SKYTEAMCHC

    intéressant de voir le différentiel de notation entre Air France et Emirates pour une configuration similaire, mais en effet la densité n’est pas le seul critère de la note confort. Autrement pas de surprise de voir les compagnies présentes dans le peloton de tête . Par curiosité ou se trouve Lufthansa dans ce classement ?

  2. leadership

    Bonjour Christophe, Lufthansa n’a pas de Boeing 777 pax!

  3. Pas de surprise, tant la 3-3-3 donne une impression d’espace par rapport à la configuration à 10 de front. Mais comme dit, ce n’est pas le seul critère et heureusement.

    Le 2-5-2 ne doit pas être amusant pour les malheureux élus assis sur le siège du milieu…

    Ce serait intéressant de connaitre les tendances sur les A330, entre 2-4-2 et 3-3-3. Pour avoir testé les deux, en ce qui me concerne, le 9 de front sur 330 est une torture, surtout de jour, par rapport à l’autre config.

    En tout cas, bien joué pour l’étude.
    Gilles.

  4. indianocean

    Comme quoi même avec un pitch de 34 pouces, la configuration en 3-4-3 n’a pas de succès puisqu’EK n’arrive qu’en neuvième position.
    Mais content de constater que les 3-3-3 soient en tête.
    2-5-2, c’est l’horreur.

    Merci pour cette étude rondement menée

  5. Hello,

    Ici en Suisse on attends avec trés peu d’impatience les 777 en 3-4-3 et ça rale pas mal déjà. Bon faut dire aussi que les 340 en Y ou en J sont à bout de souffle.

    En revanche, si je suis d’accord pour dire que la configuration des sièges joue beaucoup sur le confort (ressenti ou réel), le taux de remplissage de la cabine est un facteur au moins aussi grand si ce n’est plus.

    J’ai fait des vols full en configuration 3-3-3 et ce n’est pas top. Beaucoup de vols des compagnies asiatiques et moyen-orient ne sont pas pleins, donc le sentiment de confort et d’espace est présent. Me rappelle de 2 vols en 777-200 MH en 2-5-2 en place B avec personne en A, c’est royal.

    De mémoire, il me semble aussi qu’il y a longtemps, AF exploitait des 777 en 3-3-3, il me semble avoir fait un CDG-JFK avec cette config, mais c’était il y a 15 ans…

    Guillaume

  6. Après une pêche aux infos et quelques calculs, voici le résultat :
    La configuration 3.4.3 permet d’avoir 29 sièges de plus en moyenne dans l’appareil.
    Minimum 23 sur les config 4 classes et maximum 40 sur les 777-300 International/Caraïbe Océan Indien où il n’y a presque que de la classe éco.
    Autre information intéressante, le 3.4.3 permet certes de vendre des sièges en plus, mais si on regarde de plus près, sur les 64 Boeing 777 d’AF 38 appareils de par cette configuration 3.4.3 on besoin d’un PNC en plus soit 38 PNC à temps plein en plus…(1 PNC par tranche de 50 passagers).
    Pour moi la conclusion est la suivante : optimisation des 777 d’AF grâce au 3.4.3 mais perte de confort pour les passagers et rentabilité pas si importante qu’on pourrait le penser. On imagine quand même que ce choix n’est pas le fruit du hasard, on fait confiance à AF.

  7. Merci à l’équipe pour cette étude intéressante! Sympa de pouvoir « triturer » la BDD pour en extraire ce type d’infos.

  8. Au delà de la config, c’est aussi la qualité du siège qui importe. Et le marmoréen siège d’AF est bien évidemment répulsif pour beaucoup ! La dureté du siège allié au 3-4-3 de la cabine donne l’impression d’être sur un banc de rameur d’une galère et même un bon IFE n’arrive pas à donner la cadence ^^

  9. Merci.

    Enfin des données concrètent qui permettent de juger la différence de confort entre les deux configurations.
    Je suis très curieux de connaitre la note de confort des A380 en 3-5-3.

    La note de confort a été pondéré au nombre de FR par compagnie ?

  10. On peut aussi noter une configuration exotique dans les 77W NH ou la Y est configurée en 2-4-3 !

  11. Merci pour cette étude (tout à fait le genre que j’aurais aimé faire !). L’infographie est de plus très soignée.
    Je ne suis pas surpris par les résultats, mais je pense que le grand public est peu au courant de cette problématique. Tant que la classe éco sera remplie en long courrier par des passagers ne faisant qu’un A/R par an pour leurs vacances, plus sensibles aux tarifs et à la rigueur aux horaires qu’au confort, les compagnies aériennes continueront à densifier leurs avions.

  12. Merci pour cette étude qui ne me surprend pas, sauf peut-être la place de Emirates mais qui amène à mon « vieil » esprit cette réflexion. De toute évidence nous sommes plus corpulent que dans les année 60-70 ou la norme d’un siège était sur Boeing 707 ou 747 entre 16,8 et 17,5 (écart que l’on retrouve actuellement sur les 787 en 3+3+3). Pourtant bien que long courrier tout les passagers à cette époque relevaient leur haut degré de confort!
    Nous sommes il est vrai de plus en plus exigeant et payons nos billets de moins en moins il semble normal que les cie passent au 3+4+3…serions nous prêt à payer plus pour du 3+3+3?

  13. Pour Abyssin : Ah bon ? De mémoire, il me semble pourtant que les sièges éco des 707 et autres DC8 étaient plus larges que ça… et plus confortables en tout cas. Sans remonter aussi loin, il y a quelques (dizaines d’) années, sur les DC10 et les 743 (747-300) de la grande époque d’UTA, l’assise était bien plus confortable que ce qu’on trouve aujourd’hui sur un triple 7, toutes compagnies confondues. Et pourtant, les DC10 d’UTA étaient en 2/5/2. La grande différence, c’est que le design des sièges des liners prenait plus en compte le confort des pax et leur sécurité que les considérations économiques…

  14. Luigispaghetti

    Etude extrèmement intéressante. Il serait vraiment utile de retrouver ce type d’information comme critère de choix sur les sites des comparateurs de vols. Beaucoup de voyageurs seraient prêts à payer quelques euros de plus (et encore pas toujours) pour une meilleure configuration notamment en Y, et peut être un modèle économique à trouver pour FR de nouer un partenariat avec ces comparateurs. En tant que contributeur, cele ne me dérangerait pas que mes reports servent à des voyageurs au delà du cercle (un peu restreint quand même) des flight reporters.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.