Paris, le 18 Juin 2020 – C’est dans un aéroport de Paris-Orly encore à l’arrêt que Corsair saluait le départ du dernier Boeing 747-400 français de sa flotte le 15 Juin dernier, le F-GTUI. Après plus de 30 années d’exploitation par Corsair dans toutes les versions (sauf la version -8), ce départ marque un vrai tournant pour la compagnie française qui entre dans une nouvelle ère 100% Airbus avec l’A330 dans les version -200, -300 et bientôt -900neo. Ce départ, initialement prévu pour Avril 2021, a été anticipé d’une année en raison de la très forte baisse de la demande pour le transport aérien suite à la pandémie mondiale de Covid-19. Flight-Report était présent à la cérémonie spéciale organisée par Corsair, conclue par le décollage du F-GTUI pour Kemble au Royaume-Uni, où il sera stocké en attendant son démantèlement.


Rendez-vous avait été fixé à 9h au hangar de maintenance HN7 de Corsair où F-GTUI était stocké. La taille du Boeing 747-400 est toujours aussi impressionnante dans ce hangar HN7 pouvant accueillir tous types d’avion jusqu’au Boeing 747. L’inscription « 102,745 FH » peinte sur le fuselage correspond au nombre d’heures de vol effectuées par ce Boeing 747-400 de 27 ans, propriété de United Airlines de 1992 à 2005 avant son arrivée chez Corsair. Un chiffre impressionnant et ce ne sont pas moins de 7 millions de passagers qui furent transportés par chacun des trois Boeing 747-400 de Corsair (HSUN et HSEA ont quitté la flotte quelques jours auparavant).

Les mezzanines du hangar HN7 permettent des prises de vues rares du F-GTUI. Ce hangar de maintenance a accueilli plus de 250 grandes visites de Boeing 747, notamment ceux d’Air France lorsque ce hangar appartenait à Air France Industries.

 Corsair B747 Vue haute
Vue de haut du F-GTUI de Corsair

Nous avons pu visiter une dernière fois le Boeing 747-400 de Corsair juste avant son départ. Aucune modification particulière n’a été apportée depuis son dernier vol commercial le 25 Mars dernier au retour de Pointe-à-Pitre. La classe économique située sur le pont principal est toujours aussi impressionnante avec 491 sièges, les Boeing 747-400 de Corsair pouvant accueillir toutes classes confondues 521 sièges, soit 5 sièges de plus que les Airbus A380 d’Air France. A noter la présence de sièges de classe économique jusque dans le nez du Boeing 747-400, une configuration rare où habituellement étaient regroupés les sièges First et Business.

Accès au pont supérieur par l’escalier où Corsair a installé ses cabines Business (12 sièges) et Premium (anciennement Grand Large avec 18 sièges). Les sièges sont identiques à ceux équipant la flotte d’Airbus A330. En 2019, vous avez élu la classe Premium de Corsair meilleure classe Premium Economique au monde avec une note moyenne de 9/10.

Retour au pied du Boeing 747-400 pour le discours d’Eric Trautmann, Directeur Général Adjoint des Opérations chez Corsair.

Discours d’Eric Trautmann (COO Corsair) pour le départ du dernier Boeing 747 français

« Corsair est une compagnie particulière dans l’histoire du Boeing 747, puisque c’est la seule compagnies dans le monde (à l’exception du Boeing 747-8) à avoir exploité toutes les versions passagers du 747 […] Au delà des aspects techniques dans l’histoire de l’aéronautique en France, c’est aussi une vision de l’aéronautique en France qui a été développée avec une capacité pour emmener les clients à des tarifs très compétitifs aux quatre coins de la planète. […] En 2004 entre dans notre flotte le -TUI, avec ses deux petits frères qui ont chacun réalisé plus de 13000 vols sur toute leur durée de vie. Deux des trois avions ont dépassé les 100000 heures. […] C’est avec grande émotion que nous voyons le dernier 747 quitter notre flotte d’une façon qui n’est pas celle que nous avions prévue. La crise du Covid a précipité la sortie des avions les plus gros et plus gourmands en carburant. Avec le rythme de reprise incertain, nous avons besoin de plus petits modules pour une exploitation plus souple. Pour Corsair c’est presque une opportunité de pouvoir avoir ces avions amortis qui sont dans la flotte à un moment où on en a le moins besoin et une capacité à remonter en puissance sur des avions plus adaptés à cette reprise. C’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour Corsair qui doit nous permettre d’améliorer très significativement l’efficacité opérationnelle. […] Nous avons 5 Airbus A330neo en commande qui intégreront la flotte progressivement en fonction de la reprise de la demande. Nous allons essayer d’adapter le calendrier à la remontée en puissance de Corsair. […] Le transport aérien est en train de passer dans une nouvelle phase moins gourmande en carburant, et moins bruyante. […] »

Equipage PNT Corsair
Équipage PNT en charge du vol vers Kemble

F-GTUI a par la suite été repoussé pour réaliser une photo souvenir avec l’ensemble des équipes Corsair. Un moment de partage et de retrouvailles pour les équipes de Corsair au sortir d’une période de plusieurs semaines sans vols pour la compagnie française, hormis quelques vols de rapatriements et vols 100% cargo. La réouverture le 26 Juin prochain d’Orly est attendue de pied ferme. En attendant, c’est depuis Paris-Charles de Gaulle que Corsair opérera quelques rotations vers les Antilles et la Réunion, avec un premier départ aujourd’hui pour Fort-de-France.

Souvenir-Corsair-B747
Photo souvenir Boeing 747 Corsair

Avant son décollage, F-GTUI a été parqué au niveau d’Orly 4 (ex Orly-Sud), terminal d’où opère Corsair. L’occasion pour les équipes de Paris-Aéroport de saluer une dernière fois « The Queen of the skies » dans un aéroport d’Orly toujours désespérément vide, avec des dizaines d’avions stockés en arrière plan.

Corsair-B747-Orly-Sud
Boeing 747 Corsair à Orly 4 avant son dernier décollage

Comme le veut la tradition, F-GTUI a par la suite était salué par les sapeurs-pompiers de Paris-Orly avec un magnifique « water salute ». De très belles images que vous avez pu suivre en direct sur notre compte Instagram et que nous vous invitons à redécouvrir en vidéo.

 Corsair 747 Water Salute
Water Salute Boeing 747 Corsair à Paris-Orly
Water Salute F-GTUI Boeing 747-400 Corsair

C’est une surprise de taille que les équipes de Corsair avec l’équipage PNT du jour nous ont réservé pour le décollage du dernier B747 français. Après s’être élancé de la piste 26, le « Jumbo Jet » de plus d’une centaine de tonnes a réalisé à une altitude de quelques centaines de pieds un « wing salute » très impressionnant dans le ciel de Paris-Orly.

Mais ce n’est pas fini puisque l’équipage du jour nous a par la suite proposé un « low pass »! Une manœuvre rare et habituellement réservée aux situations d’urgence qui nous a permis d’admirer une dernier fois F-GTUI à seulement 250 pieds… Un moment exceptionnel à la hauteur du monument qu’est le Boeing 747-400.

L’heure du départ a cette fois sonnée et c’est après 1h de vol que F-GTUI s’est posé pour la dernière fois à Kemble au Royaume-Uni, non sans avoir réalisé un second « low-pass » pour le bonheur du public anglais présent en nombre.

Une page de l’aéronautique en France s’est donc tournée ce lundi 15 Juin 2020 à Paris-Orly avec le départ du dernier Boeing 747 français, définitivement associé à l’histoire de Corsair. Avec plus de 100.000 heures de vol, le Boeing 747-400 a assuré à merveille le transport de centaines de passagers tous les jours entre Paris et les destinations ensoleillées desservies par Corsair. Les Airbus A330neo qui lui succéderont signent l’entrée d’une nouvelle ère et sont la preuve de «l’engagement de Corsair pour un secteur aérien plus vert et plus respectueux de l’environnement.» (Corsair CP 15/06/20).