Infographie #23 – Le fonctionnement du Miles & Cash de Flying Blue

Infographies

 

Paris, le 31 mai 2018 – Depuis le 1er avril dernier, le programme Flying Blue a évolué en passant à un système dit « revenue based » que nous avons déjà eu l’occasion de présenter par notre infographie dédiée. Le mode de dépense a également changé avec un barème par « origines et destinations » plutôt que par zone.

Le gain de miles lorsqu’effectué sur un vol Air France ou KLM est maintenant directement lié au montant acquitté et à votre statut. Si vous avez le niveau d’entrée dit Explorer (anciennement Ivory), vous cumulerez 4 miles par euro dépensé soit un coût par mile (CPM) de 25 cent €. Avec un statut votre CPM passera à 17 cent € pour un Silver, 14 cent € pour un Gold et 12,5 cent € pour un Platinum.

 

Introduction du « Miles & Cash »

 

Le 1er juin, Flying Blue introduit un nouvel outil, le « Miles & Cash » qui permet de compléter en cash 12,5% ou 25% de la valeur de son billet prime.

 

Exemples par cabine

 

Dans les faits, le montant par mile acheté varie par cabine. Pour mieux comprendre, prenons l’exemple d’un billet aller-retour entre Paris et New York.

Le CPM est le plus faible lorsque vous avez besoin de compléter un billet en cabine Economy car il vous sera alors facturé 1 cent €, en Premium Economy, le mile acheté coutera 1,2 cent €, en Business 1,5 cent € et enfin en La Première, il vous en coutera 2,75 cent € par mile pour compléter votre billet.

 

Cash & Miles versus l’achat de Miles

 

Le programme Flying Blue continue parallèlement à proposer son offre d’achat de Miles, le graphique ci-dessous permet d’appréhender qu’il est plus intéressant d’utiliser l’option « Cash & Miles » dans le cadre d’un voyage en Economy, Premium Economy ou Business. A l’inverse, si vous souhaitez voyager en La Première et si votre solde n’est pas suffisant, il vaut mieux acheter ses miles séparément. Ainsi, dans le cas de la promotion actuelle qui offre +75% de miles acheté, le CPM sera alors de 1,57 cent € contre 2,75 cent € avec l’option « Miles & Cash ».

 

Le programme Flying Blue face à ses concurrents européens

 

Le paysage des programmes de fidélité en Europe s’articule principalement autour de l’Executive Club de British Airways, de Miles & More du Lufthansa Group et de Flying Blue d’Air France KLM.

Le programme de British Airways propose l’option de miles et cash depuis de nombreuses années, le CPM (coût par mile) en Economique et Economique Premium est sensiblement identique à celui de Flying Blue en étant un peu au-dessus du centime d’€, en cabine Affaires. L’option devient en revanche moins intéressante avec un mile facturé entre 2,5 et 3,2 cent € chez la compagnie anglaise contre 1,5 cent € chez Air France KLM. En Première classe, le CPM est plus raisonnable et repart à la baisse chez British Airways alors qu’il double presque chez le couple franco-néerlandais. Lufthansa et son programme Miles & More est la grande absente car elle ne propose pas cette option à ses clients, la seule exception étant le prêt jusqu’à 50 000  miles pour les membres Senator et HON, mais facturé au prix d’or de 2,4 cent € le mile.

Les camemberts du tableau indiquent la proportion d’un billet prime réglable en cash (couleur verte). L’Executive Club permet de régler jusqu’à 50% de son billet en cash pour les classes Affaires et Première, jusqu’à 60% en Economique Premium et même jusqu’à 65% en Economique. De son côté Flying Blue propose de régler au maximum 25% du montant de la prime en cash et cela quelque soit la classe de voyage.

 

Utiliser ses miles ou acheter son billet?

 

La grande question reste de savoir si il vaut mieux dépenser ses miles, quitte à utiliser l’option « miles & cash » ou de régler son billet. Pour l’hypothèse suivante, nous comparerons le coût d’un billet pour chacune des cabines d’Air France sur un aller-retour Paris – New York et le coût « miles & cash » à 25%. Pour les deux cas de figures il s’agit de tarifs « à partir de ».

En cabine Economy, l’aller-retour Paris – New York est disponible actuellement à partir de 425€. En réglant avec vos miles et 25% de cash, il vous en coutera 33 000 miles et 315€ (taxes et surcharge transporteur comprises) ce qui permet de calculer une valorisation du mile à 0,33 cent €.

En Premium Economy, la valorisation du mile est un peu meilleure à 0,45 cent € pour un billet qui vous coutera tout de même 68 200 miles et 599€.

La meilleure affaires est probablement en cabine Business, contre 86 200 miles et 940 € vous pouvez vous offrir un billet qui vous aurez autrement couté 2303 € soit une valorisation du mile à 1,58 cent €.

La très sélective cabine La Première souhaite le rester car il vous faudra un montant astronomique de 300 000 miles et 3258 € pour pouvoir voyager dans ces conditions d’exception, ce qui se traduit par une valorisation du mile à 0,93 cent € face au tarif d’appel de 6054€.

 

En résumé

 

Cette nouvelle option « Miles & Cash » est une bonne nouvelle pour les utilisateurs du programme Flying Blue, cela offre un peu plus de flexibilité pour les voyageurs qui n’ont pas assez de miles ou qui souhaitent en garder pour plus tard. Cependant, il ne faut pas se tromper : en cabine Economy, un mile qui vous sera facturé 1 cent € n’en vaudra en réalité que le tiers lors de son utilisation. En Business le calcul est bien plus juste avec un coût du mile très proche de sa valorisation. Dans tous les cas de figure et du fait du nouveau système en « revenue based », les miles seront toujours moins chers en les achetant qu’en les accumulant à l’occasion de vols.

 

Méthodologie

Informations recueillies avec l’aide du service de presse d’Air France et depuis son site web, sur les sites British Airways et Lufthansa. Prix TTC à partir de, surcharges transporteurs et taxes observés le 29/05/2018 sur l’axe Paris – New York JFK et pour des voyages en septembre 2018.

Article rédigé par Flavien Tete Le 31 mai 2018

Flavien est le co-fondateur de Flight-Report.com, avec plus de 60 vols par an sur tous les continents et dans toutes les classes de voyage, Flavien est un passionné de longue date de l’aérien et plus particulièrement de l’expérience passager.

Flight-Report Twitter Youtube

Prochaine rencontre

Dîner-rencontre pour les membres Flight-Report

24NOV
Paris, FR
34 Places
Complet
S'inscrire

Sur les réseaux sociaux

Flight-Report sur Twitter

5 comments on “Infographie #23 – Le fonctionnement du Miles & Cash de Flying Blue”

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article, cependant je ne comprends pas la phrase suivante: »Cependant, il ne faut pas se tromper : en cabine Economy, un mile qui vous sera facturé 1 cent € n’en vaudra en réalité que le tiers lors de son utilisation. »
    Dans le 3eme graphe avec les differentes classes, le M&C est de 33000 miles +110€, mais dans la section Utiliser ses miles ou acheter son billet, le meme exemple indique 33000 miles +315€, pourquoi?
    Merci

    1. Flavien Tete

      Merci pour votre commentaire.
      Les 315€ correspondent au montant de 25% cash (soit 110€) + taxes + surcharge transporteur (YR).

      1. Merci Flavien,
        Mais dans ce cas, pourquoi dans Exemples par cabine, les taxes et surcharges ne sont pas inclus? On devrait avoir 33000 + 110€ (pour les 25%) + Taxes et surcharges? Donc 315€ comme dans le 3eme graphe? Donc un cpm différent. Peut -être n’ai je pas intégré quelque chose? Merci

        1. Flavien Tete

          L’idée dans le tableau par cabine est de comprendre la facturation « en cash » avec ce nouveau principe de « miles & cash », dans les deux cas (miles only ou miles & cash) la surcharge transporteur et les taxes sont payables par le client.
          La dernière partie de l’infographie permet de comparer la valeur du miles acheté par rapport à un billet entièrement payant.

  2. Petit commentaire pour compléter la comparaison avec le programme M&M :
    – L’avance de 50’000 miles pour les SEN et de 100’000 miles pour les HON ne coûte rien pour le membre puisque les miles « avancés » sont « remboursés » à un ratio 1:1.
    – Il existe bel et bien la possibilité de se procurer un billet avec l’option « miles + cash », mais celle-ci est limitée au billets payants et non aux billets primes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.