Infographie #22 – L’impact du blocage sur l’activité de Qatar Airways

Infographies

 

Paris, le 11 mai 2018 – Depuis juin dernier, 5 pays du Moyen-Orient ont coupé leurs relations diplomatiques avec le Qatar, l’accusant de soutenir des organisations terroristes. Ceci a eu pour conséquence la fermeture immédiate de leurs frontières avec l’Etat du Qatar.

Répercussion directe, Qatar Airways se voit contrainte d’arrêter du jour au lendemain 18 liaisons régionales vers l’Egypte, l’Arabie Saoudite, Bahreïn et les Emirats Unis et notamment sa très lucrative route vers Dubai, un véritable pont aérien avant le blocage avec plus de 20 vols par jour.

 

Inauguré seulement en avril 2016, le nouveau Premium Lounge de Qatar Airways au Concourse D de Dubai a également dû fermer ses portes, tout comme toutes les agences et bureaux, et le site internet de la compagnie a été bloqué dans ces pays.

Cette mesure s’accompagne aussi d’une interdiction du survol des territoires impliqués, obligeant ainsi à faire des détours pour certaines des destinations en Afrique du Nord, de l’Est, du Sud, mais aussi de l’Océan Indien (Seychelles). La liaison Doha-Khartoum au Soudan est la plus impactée avec un temps de vol rallongé de plus d’une 1h.

Par conséquence, Qatar Airways prévoit logiquement de fortes pertes pour son exercice fiscal 2017/2018 alors qu’elle avait dégagé un bénéfice de 540 millions de dollars en 2016/2017.

 

Le plan d’action de Qatar Airways

 

Assez rapidement, le Qatar et Qatar Airways ont mis en place plusieurs initiatives, à commencer par une politique de visa gratuit à l’arrivée pour 80 nationalités, une mesure très appréciée par les voyageurs fréquents.

La compagnie a également lancé un clip vidéo pour dénoncer son isolement de la part de ses voisins, titré « No borders, only horizons ». Elle a fait sensation en ayant accumulé plus de 54 millions de vues.

Enfin, le symbole de cette résistance, le portrait de l’Emir Sheikh Tamim bin Hamad Al Thani dessiné par un artiste local et que l’on retrouve sur de nombreuses voitures à Doha, a été peint sous le nez d’un Boeing 747-8 Freighter récemment livré.

Du fait de son unique frontière terrestre avec l’Arabie Saoudite, le pays doit désormais importer ses vivres soit par la mer soit par les airs. Il s’appuie donc sur Qatar Airways Cargo qui exploite actuellement 13 Boeing 777F et 2 Boeing 747-8F et qui a par ailleurs commandé en avril dernier 5 Boeing 777 Freighter supplémentaires.

 

Nouvelles routes

 

Deuxième plan d’action pour la compagnie à l’oryx, la poursuite et l’accélération de nouvelles routes avec depuis le début du blocage, l’inauguration de 14 nouvelles routes, essentiellement en Europe (Dublin, Nice, Prague, Sarajevo, Kiev, Saint Pétersbourg, Skopje et Thessalonique), mais aussi en Thaïlande (Chiang Mai et Pataya), Malaisie (Penang) et Australie (Canberra).

 

Autre évènement marquant, Qatar Airways a pris livraison de son 1er Airbus A350-1000 en février dernier. Elle est la compagnie de lancement du dernier né d’Airbus et Flight-Report était d’ailleurs présent pour la cérémonie fastueuse et le vol de livraison vers Doha.

 

Qatar Airways a toujours apporté de l’importance au produit qu’elle propose à ses passagers : son emblématique nouveau siège de classe Affaires appelé Qsuite a fait sensation lors de sa présentation en 2017 à ITB Berlin. Depuis, ce siège est progressivement installé sur sa flotte de Boeing 777 et sur ses nouveaux Airbus A350-900 et -1000 livrés depuis cette année.

La compagnie à l’oryx se voit ainsi remettre de très nombreux prix par différents organismes internationaux.

 

Sur Flight-Report, les avis sur Qatar Airways sont nombreux, 386 au total dans la base de données, et cette qualité de service est aussi soulignée par les contributeurs. En 1 an seulement, la moyenne en classe Economique a progressé de 8% et en classe affaires de 6% pour s’établir à 8,1 et 8,8 sur 10 respectivement.

 

Cette situation de blocage est compliquée pour Qatar Airways qui a dû revoir rapidement son plan de développement et redéployer sa flotte. Elle se retrouve avec une partie de ses avions au sol, notamment des monocouloirs qu’elle ne peut plus utiliser sur ses liaisons régionales. La compagnie a limité la casse en les rendant disponibles sur le marché de la location de type « wet lease » : des Airbus A320 Qatar Airways ont notamment volé l’année dernière pour British Airways pendant sa grève.

Les perspectives de levée du blocage à court ou moyen-terme semblent bien minces, une situation que déplore l’organisation internationale IATA qui prône une politique de ciel ouvert et de libre échange des hommes et des marchandises. Avec une situation qui est probablement faite pour durer, il n’est pas à douter que Qatar Airways, en tant que premier ambassadeur du pays à l’étranger, aura de la suite dans les idées pour rester sur la carte et compter sur la scène internationale.

 

Méthodologie

Informations recueillis pendant l’ouverture du IATA Ground Handling Conference 2018 à Doha. Moyenne des notes attribuées par les contributeurs de Flight-Report à Qatar Airways, et portant sur des récits de voyages effectués au cours des 12 derniers mois (mai 2017 – avril 2018) et par rapport aux 12 mois précèdent (mai 2016 – avril 2017)

Article rédigé par Flavien Tete Le 11 mai 2018

Flavien est le co-fondateur de Flight-Report.com, avec plus de 60 vols par an sur tous les continents et dans toutes les classes de voyage, Flavien est un passionné de longue date de l’aérien et plus particulièrement de l’expérience passager.

Flight-Report Twitter Youtube

Prochaine rencontre

Dîner-rencontre pour les membres Flight-Report

24NOV
Paris, FR
34 Places
Complet
S'inscrire

Sur les réseaux sociaux

Flight-Report sur Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.