Bienvenue à bord du Boeing 787 VVIP « Dream Jet »

Reportages

 

Paris Le Bourget, le 30 juin 2017 – Le très puissant conglomérat chinois HNA Group est de plus en plus actif dans l’aérien. A travers la branche HNA Aviation, le groupe possède près de 15 compagnies chinoises dont Hainan Airlines (5* SkyTrax), Hong Kong Airlines, HK Express, Beijing Capital Airlines, Lucky Air etc.

Parmi ses entités moins connues, la division d’aviation privée appelée « Deer Jet » qui opère à ce jour avec environ 90 avions : des Gulfstream G450, G550 et G650, ainsi que des Boeing avec des 737 BBJ et, donc, un tout premier 787 Dream Jet.

Flight-Report vous fait visiter en images ce Dreamliner DreamJet à l’occasion d’une escale de celui-ci à l’aéroport du Bourget.

 

Terminal 3 à Paris Le Bourget

Un terminal qui compte peu d’habitués.

La star du jour s’affiche fièrement sur les écrans TV

Sur le tarmac, l’un des Gulfstream G650 de Deer Jet

Gulfstream G650 Deer Jet

Mais aujourd’hui le plus intéressant est bel et bien ce Boeing 787 Dreamliner, immatriculé 2-DEER

Boeing 787-8 Dreamliner « Dream Jet »

Boeing 787-8 Dreamliner « Dream Jet »

Boeing 787-8 Dreamliner « Dream Jet »

D’extérieur la livrée est plutôt conventionnelle

Boeing 787-8 Dreamliner « Dream Jet »

L’embarquement s’effectue par la porte 2L

Vestibule du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Les mules sont de rigueurs!

Il a fallu 2 ans et demi de travaux pour aménager cet avion, sous la supervision de Jacques Pierrejean, styliste d’intérieur d’avion et auteur entre autres du célèbre bar de l’Airbus A380 d’Emirates.

Couloir du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Afin de comprendre l’aménagement unique de cet avion, le mieux est encore de se référer à la Safety Card.

Carte de sécurité du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

L’avion se compose de 3 zones distinctes : à l’arrière de l’appareil la zone des accompagnants dans une cabine de type passager ; au centre la vaste zone salon et salle à manger ; et à l’avant entre les portes 1 et 2 une chambre double équipée de sa salle de bain privative.

Carte de sécurité du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Afin de monter en puissance, commençons par l’arrière où l’on trouve un galley standard, à l’image de n’importe quel autre Dreamliner.

Galley arrière du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Le dernier rang de cet avion est composé de 6 sièges de type Premium Economy, ils sont habituellement réservés pour les gardes du corps.

Cabine Premium Eco du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Juste devant une cabine de type Business avec 18 sièges. On reconnait les sièges Aura Lite de l’équipementier français Zodiac Aerospace et qui équipe bon nombre de classe Affaires à bord du Dreamliner : Air Austral, Air India, Kenya Airways, Xiamen Air, Azerbaijan Airlines, LOT, LATAM, Ethiopian et… Hainan Airlines.

Cabine Business du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Chaque siège dispose de son système de divertissement Panasonic, l’interface est très simplifiée

IFE du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Airshow du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Le toilette entre la cabine et le salon est tout simplement superbe, avec des dimensions et des finitions qu’on ne trouve que rarement à bord des avions commerciaux!

Toilette du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Lavabo du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Le cœur de l’avion est la grande cabine qui joue le rôle de salon et de salle à manger

Salle à manger / Salon du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Salon du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Porcelaine fine et Crystal de France

Plusieurs fauteuils solos sont disposés dans cette cabine

Ils ont la possibilité de s’incliner totalement et de se rejoindre afin de créer une surface plane pour dormir

Particularité de l’avion : on y retrouve pas l’habituel bouton de réglage d’obscuration du hublot : elle est en effet contrôlée directement depuis ce panneau réservé à l’équipage.

En mode nuit, l’éclairage est très agréable dans une ambiance tamisée.

Eclairage nocturne du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Mais l’endroit le plus exclusif est sans conteste la « Master bedroom » par laquelle on accède via ce couloir principal

Il est interdit de s’y trouver pendant les phases de décollage et d’atterrissage.

À droite un petit espace avec des placards et une commode

Chambre à coucher du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Le lit fait 180cm de large, bien plus grand que celui de la résidence d’Etihad qui ne fait que 120cm de large.

Chambre à coucher du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Chambre à coucher du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Grâce à un travail très important sur les cloisons et les matériaux utilisés, le bruit ambiant en croisière dans la chambre est de seulement 47db contre 70 à 80db en conditions normales!

TV dans la hambre à coucher du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Malgré ce luxe le passager est bel et bien dans un avion, aussi de grandes ceintures sont cachées sous le matelas pour pouvoir s’attacher en cas de turbulences

Derrière le lit se trouve la grande salle de bain avec deux vasques

Salle de bain du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

La douche se révèle décevante

Douche du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Et un toilette

Toilette avant du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Bien sur l’ensemble de l’éclairage et l’opacité des hublots peut se contrôler depuis ce panneau de contrôle:

Nous terminons cette visite avec le couloir qui longe la chambre et qui mène vers le cockpit

Un jumpseat est présent à côté de la porte 1R

Jumpseat du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Un crewrest très spacieux, utile pour les relèves d’équipage car l’autonomie de l’avion est de 15 789 kilomètres, soit 17h de vol!

Crewrest du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Quant au cockpit il est absolument inchangé par rapport aux autres Dreamliner

Cockpit du Boeing 787 « Dream Jet » de Deer Jet

Le Boeing 787 DreamJet de Deer Jet propose l’un des aménagements les plus bluffants du monde. La cabine de 220 m² a été décorée avec beaucoup de goût et cela contraste largement avec par exemple le style très chargé de l’Airbus A340-300 Sky Prime que nous avions visité lors du dernier Bahrain Airshow.

Bien évidement ces prestations exceptionnelles ont un coût : 64 000 € par heure de vol. Une somme rondelette mais qui permet de transporter 40 passagers.

 

Toutes les photos ont été prises avec un Panasonic DMC-FZ2000.

Article rédigé par Flavien TETE Le 9 juillet 2017

Flavien est le co-fondateur de Flight-Report.com

Flight-Report Twitter Youtube

Prochaine rencontre

Grande rencontre Flight-Report à l’occasion du Salon du Bourget 

24JUI
Le Bourget, FR
30 Places
COMPLET
PARTICIPER

Sur les réseaux sociaux

Flight-Report sur Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *