Qatar Airways présente Qsuite : son nouveau concept en classe Affaires

Flight-Report

 

Berlin, le 8 mars 2017 – Qatar Airways avait maintenu le suspens pendant longtemps, et c’est à l’occasion du salon annuel ITB Berlin que la compagnie du Golfe décidait de dévoiler le nouveau siège de sa classe Business.

La cérémonie qui entourait la révélation de cette nouvelle Business était méticuleusement préparée et depuis plusieurs semaines de nombreuses rumeurs courraient, soigneusement entretenues sur les réseaux sociaux.

C’est Akbar Al Baker, CEO de Qatar Airways depuis 20 ans (c’est-à-dire depuis la création de la compagnie) qui avait fait spécialement le déplacement en capitale allemande pour dévoiler la nouveauté. Il était d’ailleurs aux côtés de Michael Müller le maire de Berlin et Sheikh Saoud bin Abdulrahman Al-Thani l’ambassadeur du Qatar pour inaugurer la grande maquette.

Après un bref laïus introductif et un show musical, la maquette était dévoilée de façon spectaculaire avec un levé de rideau.

Levé de rideau imminent

Plus qu’une nouvelle cabine, c’est un nouveau concept qui est dévoilé : la Qsuite. Un slogan : First in Business », puisque Qatar continue d’assumer son positionnement de compagnie luxueuse selon lequel chaque cabine de voyage doit se situer au-dessus de la concurrence.

En Business, c’est déjà le cas puisque par exemple rares sont les compagnies où le service est entièrement personnalisé et effectué directement à l’assiette. En termes de hardproduct : Qatar proposait depuis longtemps un siège full flat et full access. Des traits qu’on retrouve presque partout aujourd’hui.

Pour se différencier il fallait alors monter d’un cran supplémentaire. Qatar Airways décide donc de recréer un environnement digne des standards First : une Suite totalement fermée. Le siège a été conçu par B/E Aerospace, mais le CEO de Qatar Airways insistait sur le fait  que ce siège est essentiellement une création propre à la compagnie.

De l’extérieur on a donc un siège avec ses accessoires sur lesquels on reviendra, masqué par de hautes cloisons courbes.

Porte coulissante courbe, couleur bordeaux, et motifs typiques de Qatar Airways

Le siège en lui-même est relativement commun et dans des tons gris et bordeaux, symboles de la compagnie qatarie. Le revêtement choisi est en toile, à l’image des sièges Business actuels, bien qu’un peu plus sombres.

Un des éléments les plus intéressants c’est la présence de 2 ottomans : le premier à l’avant du siège pour compléter le lit, le second à côté. L’ensemble de l’assise disponible est donc assez large, et permet surtout de multiplier les positions que l’on souhaite adopter. C’est indéniablement un des points les plus intéressants, et qui fait qu’on se sent véritablement dans une Suite, et pas seulement enfermé sur un siège encadré de cloisons.

La fiche de sécurité a été adaptée à ce nouveau siège avec des consignes spéciales.

La connectique est généreuse avec prises multiples, USB, HDMI, ainsi qu’un support RFID. L’IFE est de marque Panasonic, comme le sont déjà les 777. Les A350, 787, et A380 sont équipés de Thales.

Les réglages du sièges avec différentes positions de confort.

A droite, le bouton « DND », do not disturb, s’adresse aux PNC et vient compléter la fonction de la porte.

Il sert à illuminer en rouge le numéro du siège, à l’extérieur.

La tablette se situe sous l’IFE et doit être extraite avant d’être dépliée. Située à cet endroit (contrairement au Cirrus par exemple où elle est dans la console), elle réduit un peu le volume disponible pour les jambes, ce qui est parfois vu comme un élément négatif.

Les hublots seront obturés électriquement, comme Qatar le propose déjà dans ses A350. Ce double rideau (un laissant passer la lumière, l’autre étant totalement opaque) est normalement un attribut qu’on retrouve en First.

Une fois la porte close, le sentiment de cocon en plein ciel est absolument total et incontestable.

Les amenitys de Qatar : couverture épaisse, et kit de toilette différencié homme/femme.

Une fois la table dressée.

La nouveauté qu’introduit Qatar Airways, c’est ce cubicle central. Lorsque celui-ci est révélé au public, l’effet est spectaculaire. Mais voyons ce qu’il en est dans le détail.

Ce grand cube de quatre sièges est en fait un agrégat de 4 Qsuites dont les cloisons privatisantes ont été retirées. 2 dans le sens longitudinal, 2 dans le sens latéral.

Il est donc possible, pour chacun des passagers situés au centre de la cabine, d’être isolé des autres en relevant les parois. L’ensemble est donc assez personnalisable puisqu’il est possible de créer cette grande suite pour 4, ou pour 3 en relevant 2 cloisons, ou pour 2 en fermant la cloison latérale du milieu.

La configuration de la cabine étant de type quinquonce, les sièges sont imbriqués les uns dans les autres et sont complémentaires. Dès lors pour certains passagers la grande table blanche fait face, pour d’autres elle se trouve sur le côté, et il faut alors déplier la tablette noire qu’on a vu plus haut.

La grande table ainsi crée pour 4 personnes est du plus bel effet !

Cette cabine en quinquonce propose donc comme souvent des duos de sièges très proches l’un de l’autres, et des duos plus écartés. Dans le premier cas, il est possible de crée un véritable lit double.

Une première en Business, d’autant que Qatar assure que ce lit double en est un vrai puisqu’un sur-matelas vient couvrir intégralement les sièges, et donc rembourrer la fente où se situe la cloison de séparation.

Akbar Al Baker en conférence de presse insistait et assumait le fait que ce lit double était à l’usage des couples, et que les cloisons fermantes avait pour but de créer une intimité polissonne, probablement recherchée dans ce type de situation.

Il faudra voir en conditions réelles, mais Qatar semble avoir également misé sur une série de petits accessoires comme ces quelques fleurs.

Ce carré central semble vraiment attirant pour les familles, mais ce parti pris demeure risqué pour ceux qui voyagent en entre collègues où la proximité est réelle. Même chose pour les groupes d’amis bruyant qui pourraient vite créer un environnement trop bruyant dans une suite qui, malgré tout, n’est pas totalement isolée du reste de la cabine.

Pour sa nouvelle Business, Qatar a donc choisi de créer une « petite » Suite, la version grand format étant toujours réservée aux passagers First, comme le rappelait le CEO en conférence de presse, en ajoutant qu’il cherchait le moyen de fermer les Suites ouvertes qu’il propose dans ses A380, mais sans utiliser de porte (oserait-on lui conseiller d’utiliser un rideau ?).

Il ne s’agit donc pas d’une First selon les standards de l’industrie, où le volume ne doit pas compter. Ici tout semble pensé pour occuper malgré tout un minimum d’espace.

Autre point : Qatar Airways rejoint le club des compagnies aériennes qui ont décidé de positionner la moitié de ses passagers premium dans le sens inverse de la marche de l’avion. Si cela importe assez peu comme on le lit dans les flight report, c’est un pari réussit. D’autant que cette configuration permet de rapprocher les passagers qui voyagent ensemble, tout en leur laissant bien sûr la possibilité de s’isoler en refermant leurs Qsuites.

Chaque rangée de siège regarde donc dans le même sens. Dans le cube central du milieu : un duo sur deux est côte à côte, l’autre étant séparé par les ottomans. Sur les côtés un siège sur deux est collé au hublot, l’autre ayant un ottoman qui l’en sépare, ce qui n’est pas gênant puisqu’il est possible de s’y asseoir contrairement aux sièges de type Cirrus, Super Diamond, Solstys, Vantage, etc. où une console est présente entre le siège et la paroi de l’avion.

En pratique, on retrouvera ce siège d’ici quelques semaines sur un premier 777-300ER qui s’envolera vers Londres-Heathrow. La deuxième destination prévue est Paris puis New York. Il y aura ensuite une vraie fuite en avant puisque Akbar Al Baker annonçait que la totalité de la flotte de 777 sera retrofitée d’ici la fin 2018. Par ailleurs la compagnie prendra livraison de son premier A350-1000 d’ici la fin de l’année, et qui sera lui aussi équipé de cette nouvelle Business.

Article rédigé par Florent Millot Le 13 mars 2017

Je suis un contributeur sur Flight-Report.com

Flight-Report

Sur les réseaux sociaux

Flight-Report sur Twitter

2 comments on “Qatar Airways présente Qsuite : son nouveau concept en classe Affaires”

  1. FFlyerCDG

    Merci Florent pour cet excellent article et je suis extrêmement surpris qu’il n’ait pas déclenché les vivats de la foule et les réactions dithyrambiques des inconditionnels du produit QR et de ses transits nocturnes interminables dans le Golfe si l’on souhaite profiter des meilleurs tarifs^^

    C’est bien dommage car ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas, loin s’en faut, un inconditionnel des espaces clos et confinés à bord d’un avion et cette première réaction sera loin d’être positive car j’ai l’impression que ce produit atteint un paroxysme en la matière avec cette multitude de cloisons, tablettes et autres ottomanes dont je ne vois pas vraiment l’utilité si ce n’est réduire l’espace vital dans l’environnement personnel du passager d’autant plus que le volume dédié à l’extrémité du corps semble, quant-à lui, beaucoup trop limité pour être vraiment confortable !!!

    Sans parler du positionnement de l’écran dont, le moins que l’on puisse dire, est qu’il n’est pas vraiment dans l’axe du siège…

    Il est incontestable que ce produit révolutionnaire « First in Business » ravira l’ego des dirigeants de la compagnie et fera le bonheur des passagers qui souhaitent pouvoir sucer leur pouce ou se curer le nez en toute tranquillité – ou presque car les personnes se déplaçant dans la cabine ont une vue plongeante sur l’intérieur des boites – mais je ne suis pas certain que ce soit un produit vraiment révolutionnaire en terme de confort !!

    Et surtout, ne pas oublier d’emporter son pyjama car les largesses de QR en matière de « First in Business » semblent limitées^^

    Je lirai avec beaucoup d’intérêt les premiers FR consacrés à ce produit mais je serais tenté de le déconseiller aux passagers ayant une tendance à la claustrophobie :-))

  2. Salut Joël, merci pour ton long commentaire.
    En effet, je connais ton opinion à propos des transits dans le Golfe 😉 Je ne suis pas aussi tranché : cela dépend des temps de vols, de l’heure et du temps d’escale… (mais c’est un autre sujet car il y a aussi des pax qui ont le Golfe comme destination finale etc.).

    Concernant le siège : je n’ai pas testé la First de EK mais il me semble que la Qsuite est plus spacieuse car le siège n’est pas engoncé dans des cloisons et il y a tout de même un sentiment d’espace : la paroi est droite et non incurvé vers l’intérieur comme chez EK par exemple. Et ce malgré un mock-up assez étriqué et blindé de curieux/médias/agents QR.
    Fermer un siège J est un pari car tous les pax J ne voyagent pas seuls, mais le cubicle central est un peu là pour ça, à l’image des sièges centraux des Solstys (TG, EY…).

    Pour le confort et le « First in Business » : le sur-matelas (assez rare en J mais certes il faut tester sur 6h++ pour avoir un avis consistent), le dine on demand, le service à l’assiette, dressage au galley, sans oublier le pyjama (bel et bien distribués en Business)… : il me semble que QR met tout de même la barre assez haute.

    Je te trouve un peu dur mais je ne veux pas me faire (trop) l’avocat d’un produit que je n’ai pas encore testé en conditions réelles. Ce qui est sûr, c’est qu’il attise curiosité et envie 😀

    A+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *