Infographie #27 – Airbus A380 : une décennie et puis s’en va

Infographies

 

Paris, le 05 mars 2019 – Le 14 février dernier, Airbus a annoncé à l’occasion de la présentation de ses résultats annuels l’arrêt de la production du plus gros appareil de son catalogue : l’Airbus A380. Le maintien de la production était conditionné à une commande ferme d’Emirates, commande qui n’a jamais réussi à se concrétiser notamment en raison de l’échec des négociations avec les motoristes.

Flight-Report revient ce mois-ci sur le programme de l’Airbus A380, son appréciation au sein de la communauté et enfin, nous le comparerons avec ses rivaux américains.

 

Retour sur les commandes et les livraisons de l’Airbus A380

L’histoire de l’Airbus A380 débute officiellement en 2001 avec le lancement du programme. Dès la première année, Airbus enregistre 78 commandes fermes, les années suivantes seront plus ternes avec aucune commande en 2002 et une centaine d’exemplaires supplémentaires jusqu’à la première livraison de l’appareil à la compagnie de lancement Singapore Airlines en 2007.

L’enthousiasme pour ce paquebot des airs est indéniable et chaque premier vol est un évènement avec, par exemple, l’organisation d’enchères chez Singapore Airlines et Air France. L’accélération de la cadence de production (communément appelée ramp-up) sera difficile en raison notamment d’incompatibilité de logiciel entre les français qui s’occupent de l’assemblage et des allemands qui s’occupent de l’aménagement intérieur. De ce fait, seuls une dizaine d’appareils seront livrés les deux années suivantes.

En 2010, les cadences augmentent enfin et des nouvelles commandes fermes arrivent, cela permet de reprendre confiance dans le programme. Mais l’enthousiasme sera de courte durée car 2 ans plus tard, l’avion emblématique d’Airbus n’enregistre que 9 commandes. Le salut interviendra en 2013 avec une commande record d’Emirates, on est alors dans les années phares de l’Airbus A380 avec une trentaine de nouveaux avions livrés chaque année. Mais le carnet de commande peine toujours à se remplir, seulement 2 commandes fermes en 2015 et 4 autres en 2019. Les cadences de production ont aussi fortement diminué avec seulement une dizaine d’appareils livrés en 2017 et 2018.

C’est alors que tout début 2019, Airbus décide d’arrêter les frais, en annonçant la fin du programme pour 2021 et qu’il ne lui reste alors plus que 17 appareils à livrer.

 

Au total l’Airbus A380 a enregistré 313 commandes fermes mais selon toute vraisemblance, seulement 251 appareils seront, au final, livrés à l’horizon 2021, c’est en deçà du seuil de rentabilité qui était autour de 300 machines.

15 compagnies opèrent l’Airbus A380 en 2019, le plus gros client est de très loin est Emirates avec 109 Airbus A380, suivi par Singapore Airlines avec 19 machines et Lufthansa avec 14 autres. A noter un exemplaire de seconde main dans la flotte d’Hi Fly, le spécialiste du wet-lease (location avec équipage). Si l’Airbus A380 ne se vend plus, les compagnies actuelles souhaitent continuer à l’exploiter et aucune d’entre elle à l’exception d’Air France n’a annoncé vouloir réduire sa flotte d’Airbus A380 d’ici les 3 ans à venir.

 

L’Airbus A380 a permis aux compagnies d’améliorer sensiblement l’expérience passager à bord, à commencer par le silence à bord, encore inégalé, ou la largeur des sièges en Economique autour des 18,5 pouces (contre 17 à 18 pouces habituellement). Plus spectaculaire encore, la présence de bars chez les compagnies du Moyen Orient et chez Korean Air, de douches chez Emirates et Etihad Airways voir même d’une boutique Duty free chez Korean Air. L’Airbus A380 a permis de réinventer le transport aérien long-courrier et il est devenu le flagship de la plupart des compagnies l’opérant, celui reconnaissable entre tous et que l’on met en avant sur les publicités.

 

Flight-Report et les récits en Airbus A380

Avec 1040 récits actuellement en ligne, l’Airbus A380 est l’avion le plus populaire (en proportion du nombre d’avions en service) auprès de la communauté de voyageurs de Flight-Report. Toutes cabines confondues, c’est Singapore Airlines qui détient la palme de la meilleure compagnie, l’opérant avec une moyenne de 8.9/10. Le super jumbo d’Air France est le plus populaire avec 277 reportages en ligne, soit plus d’un récit sur quatre concernant l’Airbus A380. Enfin, Emirates est remarqué en proposant le vol le plus long et le plus court pour ce type d’appareil de la base de données.

 

Classements des compagnies par cabine

Pour la classe Economique, les compagnies Singapore Airlines, Emirates et Qatar Airways forment le podium alors qu’Air France, Lufthansa et Malaysia Airlines ferment le classement.

En Premium Eco, la compagnie Australienne Qantas est distinguée alors que British Airways prend la dernière place.

Pour la cabine Affaires, Singapore Airlines et Qatar Airways obtiennent une excellente note, alors qu’une nouvelles fois les compagnies européennes sont à la traine et notamment Lufthansa avec moins de 7/10.

Enfin, en Première classe, Singapore Airlines obtient une excellente moyenne de 9.2/10, la compagnie avait fait sensation lors du lancement de l’appareil en 2007 en présentant pour la première fois des suites permettant de former un lit double. La compagnie a continué ses investissements en présentant fin 2017, un tout nouveau produit First Class, cette fois-ci au pont supérieur et offrant encore plus d’espace. Air France avec ses cabines vieillissantes est fortement pénalisée et prend l’avant dernière place.

 

L’Airbus A380 face aux concurrents 747 et 777 de Boeing

Lors du lancement de l’Airbus A380, le constructeur européen avait pour ambition de reprendre le marché du très gros porteur Boeing 747, alors estimé autour du millier d’exemplaires. Mais c’est sans compter sur l’incroyable succès du Boeing 777, un bimoteur moins gourmand en carburant, avec une très bonne capacité d’emport passager et un volume de fret important.

Et pourtant, pour les passagers, l’Airbus A380 est sans conteste préféré avec une moyenne confort de 8.43/10 contre 7.97/10 pour le Boeing 777 et 7.83/10 pour le Boeing 747. Une supériorité indéniable qu’Airbus a communiqué largement notamment au travers de son site iflyA380.com. Les compagnies en ont fait de même à l’image de Lufthansa ou Air France qui affichent fièrement le type d’appareil lorsqu’il s’agit d’un vol opéré en A380.

 

 

Conclusion

Aujourd’hui, l’ensemble de la communauté aéronautique est triste de voir la fin de la production de l’Airbus A380 après seulement 14 ans de livraisons d’appareils neufs.

Pour le moment, les compagnies continuent à l’opérer mais les premiers retours indiquent une durée de vie de chaque machine autour de la décennie. Air France a déjà annoncé le retrait de 3 machines d’ici à 2021, Malaysia Airlines souhaitent également s’en séparer mais décide à moyen terme de l’exploiter pour des charters vers l’Arabie Saoudite, enfin Qatar Airways a annoncé que ses A380 ne fêteront pas leur dixième anniversaire et qu’ils seront remplacés par des Boeing 777X. L’Airbus A380 sera tout de même encore présent en 2030 et notamment chez Emirates mais il sera indéniablement de plus en plus difficile de voler avec.

Pour le passager, il est important de se rendre compte qu’aucun autre appareil ne pourra égaler l’Airbus A380 en termes de confort et de service, les luxueux bars et les douches à bord seront du domaine du passé et comme le Concorde, il vaut mieux en profiter tant qu’il est encore temps.

L’Airbus A380 manquera aux passionnés comme aux voyageurs fréquents les plus exigeants, il a permis de redonner de la magie dans ce milieu très standardisé. Aucun autre appareil du XXI e siècle n’a pu autant développer l’imaginaire des gens que l’A380, et aucun autre dans un futur proche ne pourra le faire.

 

Bons vols au mérou des airs 🙁

 

Méthodologie

Informations recueillies sur Airbus.com « Orders and Deliveries » au 31 janvier 2019. Moyenne des notes attribuées par les contributeurs de Flight-Report en Airbus A380, et portant sur des récits de voyages effectués depuis la mise en service de l’appareil (mars 2008 – février 2019). 1040 récits ont été comptabilisés pour établir ces classements. Les informations brutes et la méthodologie complète utilisées pour cette étude sont disponibles sur demande à contact(at)flight-report.com

 

Article rédigé par Flavien Tete Le 5 mars 2019

Flavien est le co-fondateur de Flight-Report.com, avec plus de 60 vols par an sur tous les continents et dans toutes les classes de voyage, Flavien est un passionné de longue date de l’aérien et plus particulièrement de l’expérience passager.

Flight-Report Twitter Youtube

Prochaine rencontre

Rencontre pour les membres Flight-Report

16MAR
Zurich, CH
20 Places
complet / liste d'attente
S'inscrire

Sur les réseaux sociaux

Flight-Report sur Twitter

2 comments on “Infographie #27 – Airbus A380 : une décennie et puis s’en va”

  1. Pour avoir fait un Paris-New York en A380 en classe éco avec Air France, c’est de loin ma meilleure expérience de vol pour moi qui ai peur de l’avion. On ne ressent rien, on n’entend rien et on voit ce qui se passe devant…
    Le B777 du retour était nettement moins agréable…
    Dommage que le succès commercial ne soit pas au rendez-vous…

  2. Malgré l’arrêt de sa production, l’A380 aura tout de même des satisfactions. Premièrement, celui d’avoir largement détrôné le Boeing 747 en terme de dimensions. Et deuxièmement, il aura permis de garantir un confort indéniable pour chaque passager. Et rien que pour ces deux raisons, le très gros porteur d’Airbus restera dans la légende de l’aviation. Quoi qu’il advienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.