Infographie #15 – Classement 2017 des compagnies Low-cost européennes

Infographies

 

Paris, le 9 février 2017 – Comme chaque année Flight-Report publie le classement des compagnies low-cost d’Europe. Les compagnies à bas coût sont devenues des acteurs majeurs de l’aérien et leur place dans le paysage européen du transport par les airs ne fait que s’amplifier. Certains acteurs l’ont bien compris, et mettent en place des stratégies de développement aussi ambitieuses qu’hétéroclites.

 

L’expérience passager (« PaxEx ») est souvent la grande oubliée de ces nouvelles compagnies qui mettent tous les efforts sur la compétition tarifaire en optimisant les coûts pour se positionner sur des tarifs les plus bas possibles. Le classement que Flight-Report établit chaque année repose sur le ressenti de passagers réels ayant pris place à bord de ces avions et partagé leurs expériences.

 

Si le paramètre prix est le plus stratégique, celui du confort, de l’accueil, et du traitement des passagers au sens large reste déterminant, surtout compte tenu de la compétition que se livrent des compagnies qui doivent elles aussi sans cesse se réinventer.

 

Flight-Report décerne pour la deuxième année consécutive le prix de compagnie de l’année à Transavia. Filiale du groupe Air France – KLM, Transavia fait référence sur ce marché avec cette année une note moyenne globale de 7,75/10. Les Boeing 737 qu’elle exploite sont récents pour la plupart, et la compagnie a fait des choix gagnants au niveau de la cabine avec le « skyinterior » de Boeing ainsi que des sièges inclinables. Transavia n’est pas une compagnie low-cost au sens sévère du terme et renvoie l’image d’une compagnie jeune, orientée soleil, avec un traitement du client moins automatisé que chez ses concurrentes. Sa note en 2016 est en augmentation de 4% par rapport à 2015 où elle s’élevait à 7,47/10.

 

Flybe se positionne cette année sur la deuxième marche du podium. Avec une note moyenne de 7,29/10, la compagnie britannique gagne 2 places au classement. Flybe opère sur un marché régional avec des avions de moins de 120 places (Q400 et ATR côté turbo-propulseurs, Embraer 170 et 190 côté avions à réaction). Sa place de premier dauphin s’explique précisément par l’utilisation de ces avions, réputés confortables compte tenu de la capacité de passagers inférieure que sur Airbus et Boeing. Les passagers qu’elle transporte ont de surcroît moins d’attentes sur les vols, assez courts, de son réseau.

 

airBerlin fait son apparition dans ce classement des compagnies low-cost, et accède directement à la troisième marche du podium. La compagnie allemande est dorénavant classée sur le site comme compagnie low-cost en raison de son identité plus affirmée sur ce secteur. Son atout principal : la carte payante qu’elle propose à ses passagers. La compagnie est notée 7,08/10.

 

Norwegian prend place en quatrième position de ce classement annuel (vols transatlantiques exclus). Avec 6,97/10 de moyenne la compagnie low-cost perd 2 places au classement (qui s’explique également par l’arrivée d’airBerlin). La note de Norwegian reste bonne grâce à son réseau WiFi gratuit sur ses vols européens.

 

Volotea conserve sa cinquième place au classement avec une note de 6,73/10 (une note en légère baisse par rapport à 2015). L’utilisation de 5 Airbus A319 va dans le sens de l’amélioration de sa qualité de service par contraste avec les B717. Un paramètre visiblement plébiscité par les contributeurs de Flight-Report qui placent la compagnie espagnole au premier rang dans la catégorie « confort ».

 

airBaltic perd 3 places au classement pour finir cinquième avec une note de 6,69/10. La compagnie lettone avait été portée en 2015 par sa carte payante, mais n’a pas réussi à séduire les voyageurs en 2016. En devenant en fin d’année la compagnie de lancement du Bombardier CSeries CS300, airBaltic fait le pari de séduire ses clients en rajeunissant sa flotte avec un appareil moderne et unanimement salué.

 

easyJet perd une place au classement avec 6,55/10, une note moyenne là aussi inférieure à celle de 2015. Si la compagnie low-cost la plus emblématique d’Europe est assez constante dans son offre auprès du public, son ancienneté semble faire défaut par rapport à certains acteurs plus jeunes qui proposent des formules plus originales.

 

Eurowings fait son apparition dans le classement (qui inclut également les notes de Germanwing). Filiale du Lufthansa Group, la compagnie low-cost allemande est notée 6,49/10. Une des rares compagnies européennes à proposer plusieurs classes de voyages dans ses appareils.

 

Le classement est complété par WOW air (compagnie islandaise) notée 6,38/10 ; Vueling (compagnie espagnole) qui récolte 6,13/10 et Ryanair (compagnie irlandaise) avec 5,94/10.

WOW air opère une flotte d’Airbus moyen- et long-courriers. Son modèle double qui allie à la fois low-cost et vol non-directs nécessitant de transiter à Reykjavik ne semble pas séduire les contributeurs malgré une bonne note de 8,1/10 accordée aux équipages cabine.

Vueling perd une place avec 6,13/10 au classement. Si les Airbus de la compagnie sont récents, ses meilleurs atouts (accès salon, gain de miles) ne font pas le poids face à une cabine densifiée aux sièges ne permettant pas de s’incliner. Sa note est malgré tout en augmentation de près d’un demi-point par rapport à 2015.

Ryanair ferme le classement avec une note de 5,94/10, une chute de près de 8% par rapport à l’année précédente ! Ses tarifs très agressifs ainsi que la nouvelle cabine qu’elle propose sur ses Boeing 737 les plus récents ne sont pas des arguments suffisants pour pallier le confort très spartiate qu’elle propose. Elle perd 0,3 points au classement.

Le critère le plus décisif pour la plupart des passagers est le confort de la cabine, et en premier lieu le siège de l’avion. Dans cette catégorie c’est Volotea qui se distingue avec 8,6/10. La mise en place des A319 contribue bien entendu à cette bonne note.

 

Dans la catégorie équipage c’est Transavia qui se distingue pour la deuxième année consécutive. Sa note de 8,8/10 est même en augmentation par rapport à 2015. La volonté de la compagnie de créer un environnement accueillant et harmonieux est une nouvelle fois saluée.

 

La meilleure carte payante selon les contributeurs de Flight-Report se trouve chez Transavia. Notée 7,3/10 elle surclasse de peu airBerlin. Les autres compagnies du classement ont des choix plus modestes avec des prestations chaudes « solides » qui ne sont pas toujours au rendez-vous.

 

La note divertissement est remportée haut la main par Norwegian avec une note de 7,9/10. Proposer du WiFi gratuitement pour tous les passagers est un avantage décisif alors que cette option est inexistante chez la plupart de ses concurrentes directes (sur son réseau moyen-courrier). La connectivité est le prochain enjeu majeur de l’aérien, un point sur lequel Norwegian a pris beaucoup d’avance.

 

Avec 8,2/10 en note « confort », 8,8/10 en note « équipage », 7,3/10 pour la note « carte payante » et 6,7/10 pour la note « divertissement », c’est Transavia qui remporte le titre de « Compagnie low-cost de l’année 2017 ».

Hervé Kozar, Directeur Général Adjoint Commercial Transavia France  – « Depuis 10 ans, la qualité de l’expérience client tout au long de son parcours est au coeur de notre stratégie. Pour la 2ème fois, les voyageurs en Europe nous décernent la première place. C’est une véritable fierté qui nous encourage à continuer dans cette voie ! Un grand merci à nos équipages ainsi qu’à tous nos clients pour leur confiance !»

Sa trajectoire constante est à saluer, mais le marché des low-cost étant perpétuellement en évolution rapide autant qu’imprévisible, il faudra être attentif aux mutations qui le traverseront.

 

Méthodologie

Moyenne des notes attribuées aux compagnies Low-cost européennes par les internautes de Flight-Report sur leurs récits pour des voyages effectués en 2016 (janvier 2016 – décembre 2016).

257 récits ont été utilisés pour établir ces notes.

Article rédigé par Flavien Le 9 février 2017

Flavien est le co-fondateur de Flight-Report.com

Flight-Report Twitter Youtube

Sur les réseaux sociaux

Flight-Report sur Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *