Corail Hélicoptères: survol au cœur de l’Ile de la Réunion

Reportages

 

Saint Denis de la Réunion, le 1er février 2016 – Créée en 2004, Corail Hélicoptères est la dernière venue dans le ciel touristique réunionnais.

A partir de ses deux bases (à Saint Pierre puis à Saint Gilles) et une flotte de six hélicoptères, Corail Hélicoptères multiplie et décline ses prestations touristiques autour d’une dizaine de formules pour offrir un voyage inoubliable sur les hauteurs de l’île.

 

La flotte de Corail Hélicoptères est aujourd’hui composée de :

  • 2 Ecureuils AS 355 N & NP Biturbines
  • 2 Ecureuils EC 130 B4 Monoturbines
  • 2 Ecureuils EC 130 T2 Monoturbines

Chaque appareil peut emporter six passagers sur une distance franchissable comprise entre 580 et 713 kilomètres à une vitesse moyenne de 220 km/h.

 

Les deux derniers Ecureuils EC 130 T2 Monoturbines sont munis d’un rotor de queue de type Fenestron qui réduit considérablement les risques d’accrochage ainsi que les nuisances sonores, idéal pour respecter la quiétude des lieux que sont les « Pitons, Cirques et Remparts» inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco que nous allons maintenant visiter.

 

Pour mieux apprécier les paysages, il est recommandé de se rendre aux aurores à l’héliport de Saint Gilles. En effet, les nuages se forment très vite en milieu de matinée, empêchant alors d’apprécier la beauté des «hauts» à leur juste valeur.

 

 

Il est six heures du matin.

 

Les touristes ont répondu présent et le personnel s’active pour préparer chaque voyageur avant le vol. Première chose: la prise du poids afin de mieux répartir les passagers dans l’hélicoptère. Le pèse-personne est posé devant le comptoir

 

Les différents itinéraires proposés aux touristes se superposent. Le plus court ne survole que le cirque de Mafate. Le plus complet « Excellence » et qui dure 55 minutes comprend les trois cirques, le Trou de Fer, le volcan, le plus haut sommet de l’Océan Indien le Piton des Neiges, les cascades de l’île et enfin les plages de Saint Gilles

 

Nous ne volerons pas dans le même hélicoptère et chaque groupe de voyage recevra un badge qui reprend l’alphabet phonétique de l’OTAN

 

 

Les premières rotations sont de retour. Le F-OINP est un Ecureuil AS 355 Biturbine

 

 

Et le F-OPAS EC130 T2 Monoturbine doté d’un rotor Fenestron

 

 

Maxime sera le pilote. Il nous donnera de nombreux détails sur la compagnie.

 

 

C’est parti sous un ciel vierge de nuages

 

 

La Route de Tamarins inaugurée en 2009 et qui permet de relier Saint Denis et Saint Pierre en moins d’une heure.

 

 

Cette route longue de 34 kilomètres est particulièrement remarquable par la densité de ses ouvrages d’art (123 au total) dont quatre de catégorie exceptionnelle. La route franchit en effet un grand nombre de ravines dont celle-ci

 

 

Au loin, la ville du Port, principal point d’entrée maritime de l’île

 

 

Premier cirque: Mafate. La particularité de ce cirque est que les habitations qui y sont installées ne sont reliées par aucune infrastructure routière. C’est le seul endroit de l’île qui ne soit pas bitumé. Si vous souhaitez vous y rendre (et c’est fortement conseillé) il faut vous munir de bonnes chaussures de marche, de victuailles et de quoi passer une ou plusieurs nuits sur place.

 

 

Ces groupes d’habitations, sortes de petits villages sont appelés ici « îlets »

 

 

En arrière-plan, le cirque de Salazie

 

 

La côte est de l’île étant située au vent, la pluviométrie y est plus importante. Les nuages étant poussés par les alizés. C’est sans surprise qu’on survole des paysages très verts

 

 

Prochain point de vue, le Trou de Fer

 

 

Le Trou de Fer est une dépression géologique qui se présente sous la forme d’un gouffre profond de 300 mètres. On pourrait y placer la Tour Eiffel

 

Ce lieu spectaculaire n’est desservi par aucun sentier. Seuls les adeptes confirmés du canyoning ainsi que les touristes en hélicoptère ont la possibilité de l’admirer. Nous en prenons plein les yeux

 

 

Maxime nous dirige maintenant vers le sud-est de l’île, là où se situe un des volcans les plus actifs de la planète, le Piton de la Fournaise

 

 

Que voici. Pour ceux qui ne sont pas encore venus à la Réunion, le volcan est isolé dans un enclos et ne menace pas, dans le plus grand des cas, les habitations environnantes. Les zones les plus habitées de l’île étant situées à plus de 20 kilomètres, il n’est nul besoin de s’inquiéter quand le Piton de la Fournaise se réveille.

 

 

L’endroit contraste avec la végétation luxuriante de Salazie et du Trou de Fer pourtant situés pas très loin. Sur la droite, le plus haut sommet de l’île et de l’Océan Indien et ancien volcan maintenant éteint, le Piton des Neiges. Au premier plan, la Plaine de Sables. Il se murmure que le paysage quasi-lunaire a servi de plateau de tournage à « l’alunissage » de Neil Armstrong en 1969. Mais chut, ne le dites pas à tout le monde

 

 

Cap maintenant vers le dernier cirque situé au sud : Cilaos. La RN5 longue de 35 kilomètres qui mène au village de Cilaos est appelée la route aux 400 virages. En contrebas, l’îlet à Cordes

 

 

Retour vers l’Ouest en survolant les Trois Salazes. Ce sont les trois pics rocheux que l’on peut voir au centre de la photo

 

 

Les plus intrépides (ou fous) s’amusent à y tendre une corde pour jouer les funambules. Vous les voyez en bas à gauche de la photo.

 

 

Fin de notre superbe voyage au-dessus du lagon de Saint Gilles, station balnéaire de l’île

 

 

C’est à cet endroit que se concentre la majorité des hôtels de l’île

 

 

Merci Maxime pour ce très bon souvenir

 

 

En parallèle de cette activité touristique, Corail Hélicoptères s’est aussi imposée dans les missions de travaux aériens, telle que la sécurisation de la route du littoral, la lutte contre le feu, le sauvetage, la visite de lignes électriques EDF.

 

La société a aussi ouvert une base sur l’île de Saint Martin à l’aéroport de Grand Case aux Antilles pour des survols touristiques ainsi que des vols Charter entre les îles des Caraïbes.

 

Un survol de l’île en hélicoptère est en must quand vous êtes de passage à la Réunion. Certes, le tarif est assez élevé mais croyez-nous, vous en prendrez plein les yeux et aurez la tête plein de souvenirs.

 

Survol réalisé par Flavien & Richard avec la participation de Corail Hélicoptères

Article rédigé par Flavien Le 1 février 2017

Flavien est le co-fondateur de Flight-Report.com

Flight-Report Twitter Youtube

Sur les réseaux sociaux

Flight-Report sur Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *