Cascade, jardin et terminal: Jewel Changi Airport

Aérien

 

Singapour, le 20 Avril 2019 – A peine élu Meilleur Aéroport au monde pour la septième fois d’affilée, Singapour Changi se dote d’un nouveau bâtiment référence dans sa quête permanente d’excellence : Jewel.


Ce nouvel ensemble futuriste, à la fois centre commercial et terminal aéroportuaire, se trouve au cœur du complexe formé par les terminaux 1, 2 et 3. Ce nouveau vaisseau amiral succède au T3 qui faisait alors figure de référence pour le groupe.

Flight-Report a participé aux pré-visites organisées la semaine précédant son ouverture officielle.

L’accès au Jewel se fait aisément depuis les terminaux 1,2 et 3 par des passerelles construites à cet effet. Sans surprise, l’organisation est au rendez-vous malgré la très forte affluence. L’intégralité du bâtiment est en zone publique, accessible aux passagers et simples visiteurs.

Passerelle d’accès depuis le T2

L’accès donne directement sur le niveau L2, avec une ouverture sur le jardin intérieur. Des terrasses intérieures permettent d’admirer de prêt la nouvelle attraction phare de Changi Airport : la Rain Vortex, plus haute chute d’eau intérieure au monde, avec une longueur de 40 mètres. Le spectacle est grandiose.

Rain Vortex

Poursuivons notre visite en allant explorer le L5. Ce niveau est dédié à la relaxation et aux divertissements pour petits et grands. Le réseau de Sky Train a été prolongé et passe directement dans le bâtiment.

Sky train

L’attraction principale du cinquième étage est le Canopy Park : 14000m² consacrés aux divertissements, avec une vaste zone de restauration.

Jardin intérieur

L’ensemble des attractions du parc ne sont pas encore ouvertes, le site sera pleinement opérationnel d’ici deux mois. Cet étage est une réussite, le lieu idéal pour se changer les idées entre deux vols sans quitter l’enceinte de l’aéroport.

Redescendons vers le L4 qui est un centre commercial.

C’est ici que l’on retrouve le premier Yotelair d’Asie. Cet hôtel propose des chambres sur la base de forfaits à partir de 4h, idéal pour les passagers ayant de longues correspondances.

La réception s’est dotée d’un système de check-in en self-service.

On retrouve, toujours au L4, le Changi Experience Studio (ouverture en mai). Cet espace innovant proposera une expérience immersive autour du passé, présent, futur, et côté coulisse de l’aéroport singapourien.

Les niveaux L3 et L2 sont dédiés au shopping avec de nombreux restaurants, et offrent une très belle vue sur la Rain Vortex.

Au niveau L1, un espace est dédié au early check-in, rappelant enfin que nous sommes dans un aéroport !

Comptoirs d’enregistrement classique

Les compagnies participantes sont nombreuses. Le check-in est disponible jusqu’à 3h avant le départ.

Toutes les alliances sont représentées

On retrouve les codes de Changi Airport avec une dépose bagages automatique, et la célèbre moquette.

La dépose bagage est située juste en face de la nouvelle zone de détaxe, ainsi qu’une bagagerie. Le parcours passager est parfaitement optimisé pour profiter en pleine décontraction de Jewel.

A noter la présence d’un lounge. Ce salon est indépendant, l’accès n’est pas possible avec une carte de fidélité aérienne. L’accès se fait moyennant le paiement d’un droit d’entrée.

Le L1 permet aussi d’admirer le Shiseido Forest Valley. Le spectacle est saisissant, un travail considérable a été réalisé pour réguler la température. Grâce à un ingénieux système de climatisation par le sol, la température est confortable pour les visiteurs, et adéquate au développement des plantes tropicales.

Les niveaux B1 et B2 sont entièrement dédiés au shopping, avec de vastes zones de restauration. La Rain Vortex est toujours là, offrant un spectacle inattendu.

Avec Jewel, Changi Airport continue à se distinguer des autres aéroports au monde. Ce nouvel outil, mi-terminal, mi-centre commercial, et d’un coût de USD 1,25 milliard, permettra d’accroître les revenus générés par les boutiques, et d’améliorer sa compétitivité vis-à-vis des autres hubs régionaux.

Ce bâtiment est également un pas supplémentaire dans la transformation de nos aéroports. Ce ne sont plus uniquement des lieux de passage, mais bel et bien des lieux de vie et de consommation ouverts à tous.

Article rédigé par Nicolas Tavernier Le 20 avril 2019

Etudiant en école de commerce et spécialisé en marketing, je suis passionné par le monde des compagnies aériennes. J’ai vécu plusieurs années à l’étranger, notamment à Barcelone et Singapour, qui ont forgé en moi un grand goût pour l’aventure et le voyage. J’ai publié plus d’une centaine de Flight-Report relatant mes vols aux quatre coins du monde, et prends beaucoup de plaisir à lire vos récits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.